• Audrey

Sur les traces des premiers vins sudafricains : Groot Constantia (English below)

Dernière mise à jour : 18 déc. 2018


groot constantia, south africa, wines, manor house, simon van der stel, cape town
Groot Constantia Manor House

Une longue allée bordée d’arbres centenaires vous accueille au domaine de Groot Constantia. Sur votre droite, la montagne granitique de Table Mountain vous entoure. Vous vous retrouvez au milieu des nombreuses vignes plantées tout au long de l’allée tant sur votre droite que votre gauche. C’est une vue panoramique sur la vallée et les côtes du Cap qui s’offre à vous. Le ciel est bleu et les premiers rayons du soleil africain règnent. Groot Constantia est une institution pour les vins sudafricains. C’est ici dans ce quartier huppé du Cap, qui autrefois n’était que « nature », où tout a commencé en 1685 avec le gouverneur Simon Van Der Stel. Les premières vignes y furent plantées. Après la mort du gouverneur, c’est la famille Cloete qui a développé le vignoble. Puis, en 1885, Groot Constantia fut acheté par le gouvernement du Cap de Bonne Espérance qui a décidé d’en faire un vignoble et domaine agricole expérimental. Aujourd’hui, le domaine appartient à un trust d’entreprise Fiducie de Groot Constantia. L’ancien manoir est devenu un musée de l’histoire culturelle sud-africaine au sein duquel on peut y découvrir le mobilier sud-africain de style hollandais d’époque : des meubles en bois foncé rappelant nos voisins nordiques ! Deux restaurants agréables ont été aménagés sur le domaine dont l’un présente une vue à couper le souffle sur la vallée parsemée de vignes et l’océan en fond de décor, un peu plus loin. Il est possible de visiter les caves et la zone de production du vin avec les commentaires d’un guide qui vous proposera ensuite une dégustation des vins de la maison. Une autre salle de dégustation plus moderne avec une exposition d’œuvres d’art a été aménagée dans un ancien lieu de stockage.


Cellar tour Groot Constantia South Africa Wine Cape Town
Cellar tour Groot Constantia

Un petit bâtiment blanc sur le flanc d’une colline m’accueille. Nous débutons en petit groupe, par la visite des cuves en inox, la production des vins blancs puis terminons par la maturation dans la pièce maîtresse où reposent tranquillement les breuvages rouges en plein échange avec les tannins du chêne français des barriques. On se croirait dans un véritable dortoir…mais pour vin ! Le calme règne dans la pénombre. 700 000 bouteilles sont produites chaque année dont 50% partent à l’export ! Toutes les grappes sont récoltées manuellement sur place, sur ces 77 hectares de vignes. Contrairement aux fermes (« Farm ») qui revendent une partie de leur production à des coopératives, ici Groot Constantia est propriétaire des grappes et produit son propre vin, d’où l’appellation « Estate ». Vous entendrez peut-être parler également de l’appellation « Boutique », qui concerne quant à elle, les productions inférieures à 50 000 bouteilles par an. Ici, 75% des vins produits sont rouges dont le prépondérant est le Shiraz, 25% du reste concerne les vins blancs. L’élevage des vins se fait dans des barriques en fûts de chêne français uniquement, d’une durée de 10 à 18 mois. Même côté vin blanc, le Chardonnay vieillit 10 mois en fûts de chêne avant d’être embouteillé. Tous les bouchons en liège sont directement importés du Portugal. Les jus des grappes sont laissés entre 10 et 16 jours en contact avec la peau rouge afin de conférer cette belle couleur rouge intense au vin. Les barriques sont utilisées 4 fois avant d’être revendues pour la production de Porto ou encore de Sherry. Le guide m’explique que l’œnologue commande des barriques en France avec une cuisson « moyenne » pour apporter une certaine structure aux vins rouges, et une cuisson légère pour le Chardonnay afin de ne pas trop dénaturer le cépage. J’enchaîne la visite par une dégustation aux côtés de Tim dans la grande salle lumineuse aménagée pour les dégustations :


· Chardonnay 2017 (vin blanc) : un vin boisé et vieilli 10 mois en barriques, d’où sa belle couleur jaune paille, qui présente au nez une complexité d’arômes. A chaque fois que j’approche mon nez, je sens de nouvelles saveurs : citron, mandarine, puis de la vanille et du caramel au second nez. Ce vin présente une belle intensité en bouche, un bel équilibre et une longue persistance crémeuse et beurrée dans le palais. Ma note pour ce merveilleux Chardonnay qui remplit parfaitement votre palais et ne vous laisse pas indifférent : 18/20 ! Comptez environ 16€ (conversion du moment ZAR/EUR !) !

· Pinotage 2017 (vin rouge) : un défi de produire le pinotage dans ce secteur et pari réussi ! Ce vin présente une belle couleur rubis aux reflets violets… Dès le premier nez, je ressens de la réglisse, typique de ce cépage sudafricain, suivie de notes de café puis d’un côté confituré de framboises en bouche. Léger à moyen en bouche, il présente une structure subtile de tannins, et pourtant… il a veilli 14 mois en barriques ! Ma note : 14/20

· Cabernet Sauvignon 2016 (vin rouge) : Sa couleur rouge plus foncée justifie les 16 mois passés en fûts de chêne. Le nez est subtil et sombre (relativement peu complexe) avec des notes de fruits très noirs puis relevés par du bois de cèdre et des feuilles de tabac. En bouche, le nez suit et est même relevé à l’arrière du palais par quelques picotements de poivre blanc. Il présente une belle structure tannique. Le prix est un peu élevé par rapport aux prestations proposées par ce cépage (environ 16 euros). Ma note : 16/20

· Shiraz 2016 (vin rouge) : si comme moi, vous êtes amateurs de Syrah, celui-ci est fait pour vous ! Il a remporté les suffrages lors du concours tenu en France, « Syrah du monde » avec une classification numéro 6 au monde ! Son rouge intense profond, presque noir, vous apporte des notes de viandes fumées, de fruits noirs, d’épices et de poivre noir. Un deuxième nez adoucit le vin avec des notes de caramel, framboise et réglissées. Le palais suit avec des notes supplémentaires de prunes très mûres et de poivre noir. Il est intense avec une structure tannique imposante et une longue persistance en bouche ! Il sera idéal pour accompagner des repas tout aussi corsés. Ma note : 17/20, comptez environ 16 € !

· Gouverneurs Reserve 2014 (vin rouge) : il s’agit d’un assemblage de 4 cépages (Cabernet Sauvignon, Merlot, Petit Verdot, Cabernet Franc), vieillis 18 mois en barriques, ce qui lui confère une couleur rouge profonde. Au nez, la richesse des cépages apporte un côté « terre », légumes (pois), puis des feuilles de tabac et du cassis profond. Sa structure tannique intense s’impose au palais au sein duquel des notes mentholées et de bois de cèdre viennent relever l’ensemble. Ma note : 17/20, comptez environ 29 € la bouteille !

· Grande Constance 2015 : je termine la dégustation par le vin de dessert, véritable célébrité depuis plus de 300 ans dans cette région ! Une belle découverte sucrée pour calmer les tannins des dégustations précédentes avec des notes de pêches, de loukoums et de pétales de rose ! Comptez environ 45€ la bouteille !


La dégustation s’achève sous le soleil intense d’Afrique, je pars terminer ma journée de l’autre côté de la péninsule sur le marché de pêcheurs de Hout bay, pour déguster une belle assiette de produits de la mer !