• Audrey

L’Inde : des couleurs, des senteurs et… des vignobles !

For English version, click here

vin indien, Indian wine, India, Nashik, Sula vineyards, vignobles de Sula, dégustation de vins et visite touristique oenologique
Sula Vineyards, Nashik (150 km au Nord-Est de Mumbai, Inde)

L’Inde, un pays lointain au sud de l’Asie et une croissance exponentielle à tous points de vue, voici une destination fascinante que je vous propose de découvrir sous un angle œnologique ! Sa population dépasse le milliard d’habitants (1,34 milliard pour être précis) et sa superficie se discute en millions de km² (3,2 exactement). C’est dire la variété des paysages qui se profilent à vos yeux selon les états visités… Par conséquent, là où il y a du soleil, des terres, de la chaleur et des hommes, il est possible d’y cultiver des vignes !


La vigne a 2000 ans d’histoire en Inde : le saviez-vous ?


vin indien, Indian wine, India, Nashik, Sula vineyards, vignobles de Sula, dégustation de vins et visite touristique oenologique

C’est seulement à partir du XVIe siècle que la vigne est réellement exploitée pour la production de vin par les colons portugais venus s’installer dans la province de Goa. Ils ont apporté leurs cépages portugais et y ont développé l’industrie viticole. D’ailleurs, à ce jour, il existe encore des cépages indiens. La greffe est aussi pratiquée sur ces dernières. Depuis quelques décennies, un engouement pour les cépages européens, notamment français et italiens s’est développé au sein des vignobles. C’est pourquoi on y trouve aujourd’hui du Sauvignon blanc, du Chenin blanc, de la Syrah, du Cabernet Sauvignon… La plupart des vignobles indiens se situent au nord et nord-est de Bombay (ville renommée Mumbai), autour de Nashik dans l’Etat du Maharashtra. Les vignobles indiens ne cessent de se développer avec une surface qui a doublé entre 2000 et 2015 pour atteindre 120.000 hectares !


vin indien, Indian wine, India, Nashik, Sula vineyards, vignobles de Sula, dégustation de vins et visite touristique oenologique

La nouvelle génération indienne a beaucoup voyagé, souvent revenue d’études supérieures et d’expériences professionnelles en Europe et aux Etats-Unis. Elle perçoit la consommation d’un verre de vin en soirée ou au cours d’un repas comme un signe d’intégration sociale ou encore de raffinement. Ceci pourrait expliquer la forte hausse de la consommation de vin : en 2014, 15 millions de litres étaient consommés alors que 3 ans plus tard en 2017, la consommation est passée à 41,4 millions de litres, soit une hausse de 278% (selon le Wine Institute). Mais, si on relativise ce chiffre en le rapportant à la taille de la population du pays, cela ne représente que 0,03 litre par personne alors que les français sont à 52 litres par habitant par an ! Une opportunité future sur le marché indien ?


Oui mais le chemin sera long et jonché d’obstacles !


C’est seulement depuis 1988 que l’Inde autorise la vente de 25% de la production sur le marché national. De nombreux états indiens interdisent encore aujourd’hui la consommation d’alcool, notamment le Gujarat, le Bihar mais aussi le Kerala (on les appelle les « dry states » ou « états secs »). Aussi, chaque Etat impose sa propre législation en termes d’étiquetage et de mentions légales, ce qui complique le marketing des bouteilles et impose un travail et un coût supplémentaire aux vignobles qui devront adapter le processus d’emballage et étiquetage de chaque bouteille selon leur destination pour la vente. Quant à l’importation de vins étrangers, pourtant plébiscités par la nouvelle jeunesse, les taxes appliquées sont décidées par chaque Etat et restent un frein majeur à l’implantation dans le pays : les taxes fédérales peuvent atteindre 150% du prix et chaque Etat peut appliquer des droits de douane locaux, atteignant parfois 30% !

Je viens de clôturer 3 belles visites de vignobles indiens et d’une distillerie de whisky (info à venir, surprise dans un futur article !). Et oui, l'Inde produit du vin, bien plus que je ne l’imaginais ! Les méthodes employées quant à la vinification s’inspirent beaucoup de l’Europe et notamment de l’Italie pour certains domaines, promettant un bel avenir aux bouteilles...


Des vins avec des notes aromatiques influencées par les habitudes du palais indien !

On retrouve des cépages très connus : Chenin Blanc, Chardonnay, Viognier, Sauvignon blanc... D'ailleurs, on retrouve toutes les caractéristiques typiques du Sauvignon Blanc avec sa fraîcheur, ses notes de poivron vert, d'asperge verte... Pour les rouges, des pépites à découvrir sur les Shiraz (Syrah en France) et Cabernet Sauvignon avec de be