• Audrey

Escapade gourmande à Beaune, au cœur de la Bourgogne !


Pommard Vin Château
Château de Pommard

Un arrêt prolongé à mi-parcours sur la route des vacances du Sud de la France ? Ou tout simplement une envie d’escapade le temps d’un week-end ? Un moment d’escale en famille, une découverte oenotouristique et gastronomique en couple ou encore le plein d’activités entre amis, la Bourgogne regorge de secrets à découvrir… Ce territoire septentrional, vieux de 2000 ans d’histoire s’étend du Nord au Sud sur 230 km avec ses 5 régions viticoles connues dans le monde entier : la Côte de Nuits, la Côte de Beaune, la Côte Chalonnaise, le Mâconnais et enfin Chablis et son Grand Auxerrois. C’est parti pour un programme de 4 jours autour d’un long week-end férié de mai. Le soleil pointe son nez dans le ciel bleu, les oiseaux chantent le printemps et le paysage se transforme aux couleurs vives des feuilles de vignes, des fleurs et des plantes en pousse. Nous voici dans la Côte d’Or : « Or » pour deux raisons que sont l’exposition à l’Orient du territoire mais aussi ses coteaux aux vignes de couleur « Or » ! Et oui, cette région aux critères géographiques si particuliers propose deux cépages majeurs dont le numéro un reste majoritairement le blanc avec le Chardonnay (61% de la production moyenne*) aux reflets or puis le Pinot Noir (34%*) pour les vins rouges, suivis de l’Aligoté et le Gamay. Ces cépages sont majoritairement produits en monocépage. La région bourguignonne commercialise chaque année 183 millions de bouteilles sur un territoire représentant 3,7% du vignoble français (28 841 hectares), loin derrière le massif territoire bordelais de plus de 117 000 hectares, une production bourguignonne détenant 6% de part de la production nationale et un tout petit 0,4% de la production mondiale ! Pourtant, celle-ci est de renommée internationale… Pourquoi donc, irez-vous dire ? Imaginez-bien qu’un week-end est par conséquent trop court pour visiter ses mille et un secrets, c’est pourquoi je recommande d’y faire halte lors de vos passages le long de l’autoroute A31/16. Prenez le temps de sortir à Beaune, ne serait-ce que pour une visite de caves et un excellent restaurant affichant fièrement le cœur de la gastronomie française. Beaune est une cité fortifiée médiévale au faible nombre d’habitants (environ 21 000) mais pourtant toujours très animée pendant presque toutes les saisons de l’année, ponctuée d’évènements culturels, de festivals de musique, de rencontres et notamment célèbre pour sa vente de vins aux enchères dans le cadre somptueux des Hospices de Beaune, ancien hôpital du XVème siècle. Les rues pavées, les bâtisses classées au patrimoine historique rythment les ballades à pied dans cette cité à la forme circulaire. Levez les yeux pour admirer les tuiles colorées disposées selon divers motifs géométriques sur les toits. Avant tout, il est conseillé de programmer un peu à l’avance cette escapade pour ne pas se voir refuser hébergement, restaurant ou autres activités auprès des vignerons. Bien sûr, cela dépendra de la saison mais la région reste très plébiscitée… Malgré une grande capacité d’hébergements en hôtels, chambres d’hôtes, gîtes ou au cœur même des châteaux et avec une offre de plus de 200 restaurants, il est conseillé de réserver vos meilleures adresses. Au programme, prévoyez donc quelques bonnes tables de restaurants, des balades gourmandes au cœur des vignes sont également à l’agenda chaque année, des visites de caves de grands châteaux mais aussi chez les vignerons qui vous ouvriront avec plaisir leurs portes, les Hospices de Beaune, la célèbre Moutarderie Fallot, les caves du Patriarche au cœur de la ville même.


Nous commençons notre escapade par une « Journée Découverte » organisée par et à l’Ecole des Vins de Bourgogne (BIVB). Le programme est bien rempli mais permet de finir le soir avec un sourire béat et une envie de continuer la conversation avec nos proches pour raconter notre journée remplie d’histoires, de rencontres, de développement de nos sens, de la découverte de jolis vins, de visites de terroirs et d’un château sans oublier un ventre bien rempli ! Le programme se déroule ainsi : une matinée sur les bancs de l’école pour comprendre la Bourgogne et ses vins, suivi d’une dégustation commentée, une pause-déjeuner au restaurant et l’après-midi en visite sur le terrain. Il est environ 9 heures et nous sommes agréablement accueillis dans une salle blanche à l’esprit de laboratoire par un œnologue passionné et fier de sa région. Des verres de vin sont disposés sur notre table accompagnés de fiches explicatives, carnet de note et stylo. Non, nous ne démarrerons pas tout de suite à 9h30 du matin par la dégustation mais par une présentation des fondamentaux de la Bourgogne viticole, sa situation géographique, son histoire et ses vignes, la classification des vins… Puis, nous terminons notre matinée par une dégustation des vins de Bourgogne avant de poursuivre notre pause déjeuner dans un restaurant gastronomique, Le Cheval Noir, proposant un menu complet merveilleux aux spécialités bourguignonnes. L’après-midi, un mini bus nous emmène sur le terrain directement au sein du clos de Vougeot au cœur de la Côte de Nuits pour une visite du château et des anciennes méthodes de production du vin. Nous marchons ensuite auprès des vignes pour comprendre les paysages et la découpe du terroir, en passant notamment par la prestigieuse appellation Romanée-Conti aux bouteilles à plus de 10 000€ ! Nous finissons notre journée par une dégustation dans la cave d’un vigneron local, le domaine Armelle et Bernard RION à Vosne-Romanée. Le beau-fils nous accueille en toute simplicité avec un réel échange sur leurs méthodes de vinification, au cœur de leur petite production familiale dans le garage attenant à la maison principale. Il nous explique que certaines étapes de production sont sous-traitées par la location de machines, notamment pour la mise en bouteille, disposées dans la cour au cœur de l’automne. (Pour découvrir le détail de cette journée et des vins dégustés, merci de lire l’article spécifique « Une journée découverte à l’Ecole des Vins de Beaune »).



Un restaurant à couper le souffle…


Après cette journée découverte coupée à mi-journée par un menu gastronomique au restaurant Le Cheval Noir, nous avions réservé depuis presque deux mois un restaurant encore peu connu et pourtant à la cuisine originale fusionnant à merveille l’Asie avec l’Europe : La Lune. Ce restaurant étriqué par sa petite taille dans une maison de ville typiquement bourguignonne en plein centre-ville de Beaune, situé dans la rue Maufoux, n’offre que très peu de places assises autour de quelques tables disposées devant le comptoir. Et derrière ce fameux comptoir règne le chef cuisinier d’origine japonaise, Seiichi Hirobe. Quel plaisir de manger tout en ayant pour spectacle la cuisine sino-française maîtrisée d’une main de maître par ce chef, combinant des ingrédients aux origines asiatiques avec des produits frais locaux. La cuisine se revendique bio et le concept repose sur une sélection de plats à partager au comptoir au rythme de notre faim : nous avons ainsi testé de grandes asperges grillées à la sauce japonaise surmontées de racines de lotus, puis un thon mi-cuit aux petits légumes et sauces originales, le tout accompagné de vins bourguignons bien sûr ! Alors, si vous anticipez votre escapade beaunoise, appelez ce restaurant La Lune, nom de concept donné pour les clients tardifs, flânant dans les ruelles sous un ciel étoilé, puisque ce lieu ouvre ses portes jusque minuit !


Asperges grillées, restaurant La Lune Beaune
Asperges grillées surmontées de racines de lotus, Restaurant La Lune, Beaune

Escale dans une chambre d’hôtes de charme…