• Audrey

Escapade dans un paysage viticole à couper le souffle : bienvenue dans la vallée du Douro, Portugal!

Mis à jour : 13 avr. 2019

For English article, click here

Quinta do Seixo, Vallée du Douro

Depuis l’aéroport de Charleroi-Bruxelles, il ne vous faudra voler qu’à peine 2h15 pour atterrir sur la belle ville portuaire de Porto et vivre un véritable dépaysement ! Dès votre arrivée, le ciel bleu, le soleil chaleureux d’un pays à l’ambiance méditerranéenne vous accueillent sans compter le merveilleux sourire de chaque portugaise et portugais rencontrés. Le décor est planté : vous n’allez pas être déçu du séjour qui vous réservera de belles surprises insoupçonnées jusque-là !


Porto : l’effervescence d’une ville colorée !


Pont "Eiffel" Dom Luis, Porto, quai le long du Douro

Avant de vous aventurer dans les paysages variés de l’arrière-pays, commencez par la découverte de cette ville à taille humaine avec ses 214 000 habitants, deuxième ville du pays après la capitale, Lisbonne. Aménagée autour de l’estuaire de la rivière du Douro, vous découvrirez d’un côté la vieille ville aux nombreuses églises et petites ruelles pleines de charme jusqu’au phare et plages donnant sur les vagues énervées avec leurs nombreux reflets bleus profonds de l’Océan Atlantique. Avec des chaussures confortables, vous gravirez les nombreuses marches et montées des rues vallonnées pour atteindre la cathédrale et une vue imprenable sur la ville. Les façades colorées arborent chacune leur propre style, souvent accompagnées d’un panoramique d’azulejos, les fameuses faïences locales peintes traditionnellement à la main ! Le phare est accessible le long du Douro en prenant le tramway traditionnel de la ville. Une étape botanique et bucolique vaudra le détour dans les nombreux jardins du Palais de Cristal, qui après une belle montée, offrira sa plus belle vue sur la ville depuis sa tour médiévale. Vous pourrez rejoindre l’autre rive dans le quartier de Vila Nova de Gaia, où se trouvent pléthore de caves à vins de Porto à visiter, par le pont à structure métallique « Eiffel », le pont Dom-Luís. Des petites croisières d’une heure sont d’ailleurs proposées pour découvrir les cinq ponts de l’estuaire.




Maria, Bacchus Vini, Porto

Amateurs de vins, appréciez une pause en terrasse chez Maria et Jérôme, qui ont ouvert à un bar à vin sur les rives du Douro, à proximité du pont « Eiffel » : bienvenue chez Bacchus Vini ! Vous pouvez opter pour une des formules de dégustation de vins portugais avec 5 verres dès 13€ et apprécier une planche de produits locaux en accompagnement : jambon tranché sous vos yeux, fromages et olives ! C’est parti pour une dégustation débutant sur un Vinho Verde de la Quinta Do Barco avec un cépage blanc du nord de la péninsule, le loureiro. On commence en fraîcheur avec une belle effervescence en bouche de ce vin jaune pâle au nez frais de pomme verte et quelques notes de fruits tropicaux. Puis, on continue avec l’Espumante, un vin pétillant fabriqué selon la méthode champenoise avec sa 2e fermentation en bouteille. De couleur rosée et à base du cépage national phare, Touriga Nacional, il affiche des notes de framboise en toute simplicité et fraîcheur en bouche. Nous poursuivons avec un vin blanc aux reflets jaune doré de la petite région du Dão, une première région démarquée par la production de vin avec une appellation. Avec une influence continentale, le cépage Encruzado, passé 4 mois en barrique présente un nez pétrolé avec des arômes de coing et marque une belle présence grasse en bouche avec des petits fruits jaunes et d’abricots, laissant une belle longueur de plaisir en bouche. Nous passons au rouge avec des vins de la vallée du Douro, démarrant aux portes de Porto.


Bacchus Vini, Porto, Vieille ville, près du pont Dom Luis

Cette vallée présente les caractéristiques de microclimats. La particularité de la région est la diversité des cépages, puisqu’on en recense plus de cent cépages dont certains remontent à l’époque médiévale, voire même du temps des Romains. La diversité des parcelles et des cépages plantés sur les rives du Douro fait que lors des récoltes, les vins du Douro sont toujours des assemblages dont il est parfois difficile de connaitre l’exactitude des % de chaque cépage apporté dans le vin. Les vins rouges dégustés présentent une palette aromatique riche et variée : avec les cépages phares de la Touriga Nacional et du Tinto Roriz (le nom portugais du cépage espagnol Tempranillo), on découvre des robes rouges intenses, parfois aux reflets violets, un nez profond de fruits noirs, des notes de caramel ou d’épices pour d’autres. Nous terminons par une belle découverte de la Quinta da Devesa, située au cœur de la vallée du Douro, année 2011, avec un vin passé 12 mois en barriques composées de 50% de chêne français et 50% de chêne américain. Ce nectar est un assemblage de vieilles vignes de 70 ans. Il présente un nez complexe de cerise griotte, poivre blanc avec un joli velours en bouche et des tannins discrets mais prometteurs.



La vallée du Douro : patrimoine de l’Humanité !


La visite de la belle ville aux influences océaniques s’achève et nous sillonnons les petites routes portugaises en direction de terres classées au patrimoine mondial de l’Humanité par l’Unesco : la vallée du Douro ! Si vous avez le temps, évitez les autoroutes et longez paisiblement le Douro en passant par les nombreux petits villages par-ci, par-là. Grimpez sur les collines et admirez l’étendue du paysage dessiné par l’homme et les années de dur labeur à façonner les rangées de vignes ! Il y a 2000 ans, les Romains plantaient des vignes partout car boire du vin était moins risqué que l’eau, d’un point de vue sanitaire. Aujourd’hui, avec plus d’une centaine de cépages, la richesse du patrimoine du Douro propose pléthore de vins auprès de plus de 17 000 producteurs. 65% de la production se fait en altitude. Les plus vieilles vignes ont aujourd'hui 110 ans, et certaines peuvent aller chercher l’eau dans le sol jusqu’à 18 mètres de profondeur !



Un arrêt de quelques heures vaudra le détour dans la ville de Peso Da Regua pour visiter le musée du Douro à La Maison de la Compagnie, créée en 1756 par le marquis de Pombal. Vous apprendrez beaucoup sur l’histoire de ces paysages classés, du développement de la vigne et du travail des locaux jusqu’à l’exportation depuis le port de Porto. Le sol de la vallée du Douro, composé essentiellement de schiste et de granite est propice à l’exploitation de la vigne. A cela, ajoutez le climat méditerranéen et la variété des microclimats tout au long du Douro et vous obtenez des facteurs exceptionnels pour obtenir de merveilleux vins, encore trop peu connus du monde ! Plus vous avancez dans les terres, plus la sécheresse sera marquée. La faune et la flore changent d’autant plus. Les terres sont bordées d’oliviers et d’amandiers, amenés par l’Empire Romain, le tout accompagné d’agréables odeurs d’une variété de plantes telles que le romarin, le sumac ou encore le ciste. Les amplitudes thermiques restent marquées avec des hivers modérés et des étés très chauds et secs. Le monastère cistercien a développé le long du Douro des propriétés appelées Quinta. Celles-ci sont liées à la ville de Porto et se caractérisent par leur polyculture autour du vin, des fruits, des légumes. Mais, ce sont les vins qui se distinguent rapidement par leur résistance et leur puissance aromatique : vite, les exportations vers le Royaume-Uni sont amplifiées, favorisées par les guerres en France. Le vin de Porto devient ainsi le "vin des anglais". En 1756 est constituée la compagnie générale de l’agriculture des vignes du Haut Douro et les premières démarcations des terres deviennent officielles pour mieux contrôler le commerce du vin : c’est ainsi la première région au monde qui délimite ces démarcations selon la qualité supérieure du vin avec la mise en place de 335 bornes en granite dans la région et qui accueille plus d’une centaine de cépages.


Quinta Da Pacheca : une visite œnologique sur votre chemin…


Face à Peso Da Regua, arrêtez-vous à la Quinta Da Pacheca pour une visite des lieux. Disposée sur 51 hectares avec des parcelles de vignes ayant jusqu’à 65 ans, la propriété du XIXème siècle propose tant des vins rouges et blancs que des Portos. 61% de la production est en vins rouges. Le guide nous explique que l’irrigation n’est pas autorisée malgré la sécheresse, sauf sur demande d’un permis spécifique. Les vignes doivent donc aller chercher en profondeur l’eau avec des racines allant jusque 6 mètres en profondeur. Le plus vieux bâtiment du domaine date de 1738. Une chapelle y a été construite, signe de noblesse à l’époque. Sur certaines parcelles, divers cépages ont été plantés ce qui fait un assemblage dans le vin dont on ne connaît la répartition, une fois les grappes récoltées. La maison produit également une huile d’olive médaillée dans le monde avec ses 600 oliviers plantés. Vous pouvez dormir dans une des ravissantes chambres ou encore les tonneaux aménagés en chambres luxueuses et déguster un menu gastronomique au sein du restaurant. Ici, la presse est encore traditionnelle et chaque année, les vendanges se font en musique. Les grappes sont foulées à pieds nus selon la tradition. Il faut compter une personne par tonne de grappes. La densité reste autour de 3000 à 3500 vignes par hectare. Dans la quinta, les vins rouges sont fermentés pendant 9 à 10 jours tandis que pour les Portos, la fermentation est stoppée après 2 à 3 jours par l’ajout d’alcool neutre (77°). Le Porto a connu son apogée dans l’exportation au 19ème siècle lors de l’embargo des vins de Bordeaux vers l’Angleterre. Le Porto repose dans des fûts en châtaignier de 33 000 litres et y reste 2 ans au minimum. Un Porto Vintage est produit à partir de grappes d’une seule et même année et se développe en maturité en bouteille tandis que le Tawny ne vieillit pas en bouteille. Ainsi, un Vintage se consommera comme le vin quelques jours après ouverture alors que le Tawny pourra se conserver quelques mois.



Quinta do Seixo, symbôle d’une grande maison : Sandeman !


Puis, continuez votre chemin vers la charmante ville de Pinhão et grimpez la colline et les routes sinueuses bordant les vignes pour une visite exceptionnelle de la Quinta do Seixo, une des 9 propriétés du groupe Sandeman qui produit 8 millions de litres du précieux nectar par an. La visite guidée au cœur des caves ainsi que la dégustation commentée en compagnie de Fabio, notre guide revêtu de la tenue « Sandeman » de la maison, est un réel moment exquis ! Sandeman, fondé en 1790, développe le commerce depuis Porto.


La Quinta do Seixo a été créée en 1947, à l’origine du vin rosé, un des plus vendus au monde : le Mateus. Disposée sur 500 hectares, elle affiche le sombrero espagnol comme logo et la cape noire aujourd’hui portée par les étudiants à l’université depuis le 13ème siècle. La Quinta garde les barriques bourguignonnes 60 à 70 ans, créant ainsi une couche épaisse de sucre à l’intérieur nettoyé simplement à l’eau, et revendues ensuite aux maisons de whisky en Ecosse (Macallum et Cutty Sark).


Escapade au calme près de la frontière espagnole


Enfin, si l’énergie est encore là et que vos yeux et papilles sont encore prêts à faire face à de belles découvertes, poursuivez votre route vers la frontière espagnole pour rencontrer Filippa dans sa « Quinta Do Poulão », située à Mirandela. Cette fois, le paysage se montre plus aride et la végétation change. La région est connue pour sa célèbre saucisse, mais les autres produits locaux ne manquent pas, au regard des nombreux oliviers qui nous entourent. Vous serez accueillis chaleureusement par une famille passionnée ! Avec un menu au tarif exceptionnel, vous découvrirez des plats typiques préparés avec des produits frais de la propriété, le tout dans une décoration raffinée de Filippa, ancienne décoratrice spécialisée en patines ! Une merveilleuse cuisine traditionnelle à découvrir !


Des conseils pour aller ou investir au Portugal?

Envie d'organiser un team building, séminaire et découverte oenologique autour des vins portugais?

Contactez La Petite Nénette +33 (0) 6 81 92 01 55 ou audrey.delbarre@hotmail.com



171 vues1 commentaire

La Petite Nénette

59 163 Condé sur l'Escaut

+33 (0) 6.81.92.01.55

www.lapetitenenette.com 

Facebook: La Petite Nénette

Instagram

SIRET RCS 880 561 840

SARL au capital social de 500 euros 

gérée par Audrey Delbarre

Organisme de formation enregistré sous le N°32591026359. Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l'Etat.

© 2023 par DELBARRE. Créé avec Wix.com