• Audrey

Au cœur des vignes alsaciennes : quand ‘bien-être’ rime avec ‘vin’ ! (English below)

English below


Pourquoi le vin serait un mot incompatible avec la notion de « bien-être » ?


Obernai, Alsace

Le vin, c’est tout d’abord découvrir ses origines par une découverte de la nature et des paysages où grandissent les vignes, plantes à l’origine de merveilleux breuvages. C’est aussi la rencontre avec des artisans vignerons au cœur rempli de passion et d’amour pour leur métier, comme le couple tenant le Domaine Dussourt à Scherwiller, qui vous ouvrira les portes de leurs caves pour une visite pleine d’histoire depuis 9 générations. Et comme toute chose dans la vie, le bien-être, c’est s’offrir des plaisirs avec modération.


L’art de la dégustation d’un verre de vin n’invite pas à la consommation en excès. Bien au contraire, le dégustateur est invité à PRENDRE SON TEMPS en développant chacun de ses sens autour du verre : d’abord écouter lentement la douceur du nectar qui coule dans le verre, puis admirer sa robe et ses différentes nuances, y approcher ensuite son nez pour sentir les effluves des différents arômes et enfin après avoir développé 75% de ses impressions après l’analyse olfactive, passer à la mise en bouche à plusieurs reprises autour des centaines de papilles gustatives que compte notre palais… Là, vos sens et émotions sont totalement épanouis comme une fleur s’ouvrant aux rayons du soleil… Et vous appréciez tout simplement l’instant présent et le plaisir procuré par ce long travail du vigneron depuis la récolte dans le vignoble!


D’ailleurs, le week-end du 15 et 16 juin était le reflet de cette belle association du bien-être et du vin avec un évènement alliant sport, nature et vin : le marathon du vignoble d’Alsace fêtait ses 15 ans d’existence ! Ce fut encore une fois une belle réussite et une organisation d’enfer par l’ensemble des bénévoles alsaciens passionnés. Cette course réunit tous les plaisirs du bien-être : un cadre verdoyant sur les côteaux alsaciens, un parcours au milieu des vignes, des rencontres chaleureuses avec les locaux, des découvertes culinaires fantastiques avec son parcours gastro-vinique et ses 12 relais pour découvrir des spécialités comme les tartes flambées, le Munster ou le Kougelhopf accompagnés de cépages locaux tels que le Riesling, le Gewurztraminer ou encore le Pinot Gris, cépage à l’honneur pour le millésime 2018 avec ses arômes explosifs !


Le marathon était une belle excuse pour se balader à nouveau dans la région et ajouter à notre aventure œnologique une nouvelle visite d’un domaine viticole familial. Repéré dans un article de La Revue des Vins de France consacré à la mise en avant des millésimes 2018, nous avons sélectionné le Domaine Dussourt au cœur du village de Scherwiller. Garés dans la cour de la ferme alsacienne traditionnelle où le bois sombre domine aux côtés des fleurs printanières, nous sommes accueillis chaleureusement par André ! André est un vigneron indépendant passionné qui représente la 9e génération et perpétue la tradition du vin depuis 1690 sur ses 40 parcelles, soit 12 hectares de vignes.

Tarte cristallin formé à l'intérieur du foudre

Nous voici sur les coteaux de Rittersberg, « la montagne des chevaliers », un terroir granitique avec une exposition Sud/Sud-Est, propice à une très grande maturité du raisin. Le village est ainsi le plus précoce d’Alsace en terme de maturité et aussi le plus représenté en Riesling. D’ailleurs, en 2018, les premières vendanges du domaine ont eu lieu le 23 août. Le Pinot Gris, cépage issu d’une mutation du Pinot Noir, semble s’être accordé à merveille avec la chaleur de 2018, propice à son développement. Il a présenté un jus très rosé cette année-là. Le domaine Dussourt est labelisé Haute Valeur Environnementale, c’est-à-dire qu’il travaille de manière raisonnée : pas de désherbant, utilisation de plantes spéciales pour garder l’humidité aux pieds des vignes et amener de l’azote (par exemple, le trèfle).


Nous poursuivons notre visite avec André dans les caves où le vin repose dans des foudres de chêne dont le plus vieux date de 1873. Le chêne étant usé, il n’apporte plus de tannins au vin mais permet une micro oxygénation aidant à l’évolution des arômes. Vu l’âge des foudres, ils nécessitent une fois par an un nettoyage du tarte cristallin qui se forme à l’intérieur. Celui-ci est donc brossé et lavé avant les vendanges. Saviez-vous que le tartre est revendu ensuite pour l’industrie ? Puis, les foudres sont nettoyés à l’intérieur à l’aide de mèches de soufre. Le domaine utilise également des barriques, de 1 an à 2 ans, pour son Pinot Noir qui y vieillit pendant 15 mois. André travaille sans fermentation malolactique pour préserver les arômes primaires des cépages. Les crémants représentent 30% de la production en Alsace!


Nous terminons la visite par une agréable dégustation de toute la gamme du domaine dans la traditionnelle salle de dégustation alsacienne. Nous débutons par plusieurs crémants (Brut, Cuvée Emotion un blanc de blanc de Pinot Blanc et d’Auxerrois, un Rosé 100% Pinot Noir), puis le Sylvaner, un agréable Auxerrois de 2015 aux arômes de coing, poire, melon et notes exotiques, quelques Riesling aux notes plus fraîches, citronnées pour certains et des pointes de pamplemousse et de minéralité, et enfin, le tant attendu Pinot Gris ! Nous essayons un Pinot Gris sans fermentation malolactique, au nez fumé avec des notes de sous-bois et un autre élevé en fûts de chêne avec une fermentation malolactique apportant une belle texture en bouche au nez épicé et aux notes d’agrumes, de citron, de pamplemousse blanc et une finale coing et vanillée. N’oublions pas le célèbre Gewurztraminer aux pétales de rose et litchi et enfin le Pinot Noir.



Le séjour alsacien s’achève avec quelques muscles fatigués méritant un bon repos mais une tête remplie de belles rencontres et de beaux souvenirs gustatifs !



***

In the heart of the Alsatian vineyards: when 'well-being' rhymes with 'wine'!


Why would the word “wine” be incompatible with the notion of "well-being"?


Obernai, Alsace

After all, wine also means exploring its origins through a discovery of nature and landscapes where vines grow, these tremendous plants that are the source of wonderful beverages. It is also the encounter with artisan winemakers whose heart is filled with passion and love for their profession, as the couple holding the Domaine Dussourt in Scherwiller, who will open the doors to their cellars for a visit full of history for 9 generations. And as for many things in life, well-being means offering oneself pleasures with moderation.


The art of tasting a glass of wine does not invite to consume in excess. On the contrary, the taster is invited to TAKE HIS/HER TIME by developing each of his/her senses around the glass: first slowly listen to the delicateness of the fluid flowing in the glass, then admire his colour and the different shades, then approach the nose to smell the scent of the different flavours and finally after having developed 75% of your impressions through the olfactory analysis, move to the mouth several times around your hundreds taste buds that account our palace ... There, your senses and emotions are totally blooming like a flower opening to the rays of the sun ... And you simply appreciate the present moment and the pleasure procured by this long work of the vine grower from the harvest in the vineyard!


The weekend of June 15 and 16 mirrored this intriguing and beautiful association of ‘well-being’ and ‘wine’ concepts thanks to an event combining sport, nature and wine: the marathon of the Alsace vineyard celebrated its 15 years of existence ! It was once again a great success and a tremendous organization by all the Alsatian volunteers. This race brings together all the pleasures around well-being: a green setting on the hillsides of Alsace, a race in the middle of vineyards, warm encounters with locals, fantastic culinary discoveries with its gastronomic tour along with 12 stops to discover specialties such as pies “flambées”, Munster cheese or Kougelhopf dessert accompanied by local grape varieties such as Riesling, Gewurztraminer or Pinot Gris, the latest being a grape in the spotlight for the 2018 vintage with its explosive aromas!


The marathon was a great excuse to visit the area again and add to our oenological adventure a new visit to a family-owned winery. Spotted in an article from ‘La Revue des Vins de France’ devoted to the 2018 vintages, we have selected Domaine Dussourt in the heart of the village of Scherwiller. Parked in the courtyard of the traditional Alsacian farm where the dark wood dominates alongside the spring flowers, we are warmly welcomed by André! André is a passionate independent winemaker who represents the 9th generation and continues the tradition of wine since 1690 on its 40 parcels, 12 hectares of vines.


Let’s head towards the slopes of Rittersberg, "the mountain of knights", a granitic terroir with a South / Southeast exposure, conducive to a very great maturity of the grapes. The village is the earliest in Alsace in terms of maturity and also the most represented in Riesling. By the way, in 2018, the first harvest of the estate took place on August 23rd. Pinot Gris, a varietal made from a mutation of Pinot Noir, seems to have matched perfectly with the heat of 2018, favorable to its development, and presented a pinky juice that year. The Domaine Dussourt is labeled High Environmental Value, that is to say it works in a sustainable way: no weed killer, use of special plants to keep humidity around the vines and bring nitrogen (for example, the Clover).


We continue our visit with André down in the cellar where the wine rests in oak casks, the oldest of which dates from 1873. The oak being old, it doesn’t bring tannins anymore to the wine but allows a micro oxygenation for the evolution of aromas. Given the age of the casks, they require once a year a cleaning of the crystalline tartaric sediment which is formed inside. This one is brushed and washed before the harvest. Did you know that tartar is then sold for the industry? Then, the casks are cleaned inside with wicks of sulfur. The estate also uses barrels of 1 year to 2 years old, for its Pinot Noir which ages there for 15 months. André works without malolactic fermentation to preserve the primary aromas of the grape varieties. Cremants, sparkling wines, represent 30% of production in Alsace!


We end the visit with a pleasant tasting of the entire range of wines from the estate in the traditional Alsacian tasting room. We start with several Crémants (Brut, Cuvée Emotion a blanc de blanc with Pinot Blanc and Auxerrois, a Rosé 100% Pinot Noir), then the Sylvaner, a pleasant Auxerrois 2015 with aromas of quince, pear, melon and exotic notes, some Riesling with fresh notes, even lemony for some and grapefruit and minerality, and finally, the long-awaited Pinot Gris! We try a Pinot Gris without malolactic fermentation, presenting smoked nose with forest notes and another raised in oak barrels with a malolactic fermentation bringing a nice texture on the palate along spicy nose and notes of citrus, lemon, white grapefruit and a quince and vanilla finish. Do not forget the famous Gewurztraminer with rose petals and lychee aromas and finally, the red wine with Pinot Noir.



Our Alsacian stay ends with some tired muscles deserving a good rest but with a head full of beautiful encounters and lovely memories!


See you next year!


Meanwhile, feel free to contact me for your tailored events, team-buildings, seminars:

Audrey Delbarre

+33 6 81 92 01 55

contact on

www.lapetitenenette.com

La Petite Nénette

59 163 Condé sur l'Escaut

+33 (0) 6.81.92.01.55

www.lapetitenenette.com 

Facebook: La Petite Nénette

Instagram

SIRET RCS 880 561 840

SARL au capital social de 500 euros 

gérée par Audrey Delbarre

Organisme de formation enregistré sous le N°32591026359. Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l'Etat.

© 2023 par DELBARRE. Créé avec Wix.com